• Qui se cache derrière thal-thal!?

Femme, Maman et Working girl. (vous noterez les majuscules:D)

J'ai 3 enfants: un garçon de 12 ans et 2 minettes de 3 et 4 ans. Je suis également la belle-mère de 3 grandes de 17, 15 et 15 ans. Je vis en IDF et travaille sur Paris.

J'aime ma vie, ma famille, ma maison, mes 2 chiens, mon job et manger! ;-)

En général quand je décris ma situation, la réaction première c'est : "mais comment tu fais!? Moi, je suis débordée avec 2 enfants".

Je gère tout en flux tendu et suis décomplexée des erreurs que je peux faire. À la sortie de l'adolescence, j'ai arrêté de courir après l'image parfaite que j'essayais de donner de moi.

Avec mes enfants, je suis attentive à leur bien-être et j'essaie de les amener vers plus d'autonomie.

Objectif ultime:les amener à l'âge adulte avec les bons bagages. Mais avant d'en arriver là je les ai portés, allaités, bercés ...

  • Quel moment de votre grossesse ou allaitement souhaitez-vous partager avec nous?

J'ai eu 3 grossesses formidabled'un point de vuphysique, différentes mais toutes aussi épanouissantes. Je ne saurai pas par quoi commencer. 

Je vais donc parler allaitement. Pour mon 1er, j'avais 24 ans. Jeune dans ma tête, pas vraiment d'avis ou d'objectif sur le sujet. À la maternité je me suis dit: ok, pourquoi ne pas essayer, on verra bien. 

Je partageais ma chambre avec une autre jeune Maman. Elle semblait plus motivée que moi. Nous avons toutes les 2 accouché la nuit. 

Au petit matin, une sage femme rentre dans notre chambre et nous demande si nous souhaitons mettre nos bébés au sein. 2 OUI. Elle nous demande ensuite si nous souhaitons qu'elle nous aide. 

Je réponds: MERCI mais je vais tenter toute seule dans un 1er temps. Je crois fondamentalement à l'instinct animal de l'Homme et me dit que si mon bébé a faim il trouvera le chemin et que mon corps proposera spontanément la bonne position.

Ma voisine de chambre accepte l'aide. J'ai alors assisté à une scène que j'ai trouvéd'une violence inouïe. 

La S-F qui prenait le sein à pleine main et qui tentait par tous les moyens d'imposer une position au bébé autant qu'à la maman. La Maman qui commençait à avoir les yeux pleins de larmes. 

Bref ça a été compliqué pour elle. Et 3 jours plus tard, à la sortie de la maternité, elle avait abandonné l'allaitement.

Je ne pointe pas du doigt le travail de la S-F. 

J'ai juste voulu parler de cet événement pour rappeler aux futures maman, qu'elles peuvent se faire confiance. L'instinct ne garantit rien mais il ne faut pas hésiter à l'écouter et à s'écouter.

  • Si vous deviez un conseil aux mamans et aux futures mamans, lequel serait-ce ?

Écoutez tous les conseils qu'on vous donne mais ne gardez que ce qui vous parle, correspond. Le meilleur moyen de bien vivre les étapes est d'être zen et épanouie. 

Une Maman zen fait un bebe zen. 

  • "Il n'y a aucune recette pour devenir une mère parfaite, mais il y a mille et une façon d'être une bonne mère"

Cette phrase prend tout son sens quand on a plusieurs enfants. On devient le parent de ses enfants. On ne né pas parent. On apprend à l'être en fonction des petits êtres qu'on a face à nous. Ils ne sont pas parfaits et pourtant on les aime. Nous ne sommes pas parfaits et pourtant ils nous aiment !

Un grand merci à Thalie d’avoir accepté de jouer le jeu de l’interview et d’avoir partager avec nous son expérience de maman.

N’hésitez pas vous aussi à commenter cet interview et à le partager sur les réseaux.

Partager ce post

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant