• Qui se cache derrière IsabelleStckr!?

Isabelle? Alors j'ai 30 ans je suis professeur des écoles. (je me renseigne sur les formations de Doula...). J'ai beaucoup erré professionnellement et je pense que ce n'est pas encore fini. 

La femme, je ne sais que dire... Mais la maman... Ça a été un choc, une révélation : la première fois de ma vie entière où je ne me contente pas d'être moyenne ou j'essaie que chaque choix soit le meilleur pour ma puce (13 mois). Je me suis impliquée comme jamais je ne l'ai fait. Je ne choisi rien pas hasard ni parce que c'est ce que tout le monde fait. J'ai revu toutes mes croyances et j'en suis fière. Elle est ma plus grande fierté, ma force mais aussi ma faiblesse. (je m'arrête la j'ai beaucoup de mal à parler de moi;)). 

  • Quel moment de votre grossesse ou allaitement souhaitez-vous partager avec nous?

Alors sans hésitation le moment où j’ai du aller voir une conseillère en lactation vers les 3 semaines de ma fille. Nous y sommes allés tous les trois. J'avais une crevasse (à cause d'une confusion due à de mauvais conseils et un manque d'expérience de ma part) ET une mycose (je ne le savais pas). Les tétées étaient devenues un supplice et je comptais arrêter d’allaiter dans les jours qui suivaient ; j'avais juste du mal à me l'avouer. 

J'avais un bout de sein (là aussi mauvais conseil) : les tétées duraient 1h et elle avait encore faim. 

A ce rdv la conseillère m'a montré la BN et m’a donné un super traitement (un antifongique à appliquer sur le téton mais aussi dans la bouche du bébé associé à une crème antiseptique). 

Un jour après, je me suis rendue compte que je ne pouvais et ne voulais pas arrêter cet allaitement si vite. J'en ai pleuré. Je ne voulais pas nous priver de ces moments. 

Il y avait ce petit quelque chose qui faisait que j'étais viscéralement attachée à cet allaitement avec ma petite. Je ne m'étais simplement pas confrontée au fait que je pouvais le perdre. 

Bref. 13 mois que j'allaite et je ne compte pas m'arrêter demain

  • Si vous deviez définir votre grossesse ou allaitement en un mot, lequel serait-ce ? 

Révélation : j'ai découvert un monde que je ne connaissais que très peu. Qui me passionne et qui m’imprègne encore après cette année auprès de ma fille. 

  • Si vous deviez donner un conseil aux mamans et aux futures mamans, lequel serait-ce ?

Faites vous confiance 

  • "Il n'y a aucune recette pour devenir une mère parfaite, mais il y a mille et une façon d'être une bonne mère"

OK. Mais il y a aussi 1000 et 1 façons d'éviter de faire des grosses erreurs. Donc pour être une bonne mère, je pense qu'il faut savoir prendre du recul et se remettre en question soi mais aussi la société. Il faut s'informer, rester ouvert aux nouvelles techniques ou ce qui est moins courant(DME, portage, allaitement ...). 

  •  Avez-vous d’autres choses à ajouter ? 

    Cette formation de Doula me rapproche de ce qui m'anime au quotidien depuis que je suis maman. Je me demande s'il s'agit de quelque chose de ponctuel ou si cela peut s'inscrire dans la durée et surtout professionnellement.

Merci beaucoup Isabelle pour avoir partagé ces doux souvenirs avec nous et nos mamans. 

Nous vous souhaitons une belle route à toutes les deux, de doux moments d'allaitements et pourquoi pas un nouveau métier en accord avec votre nouvelle passion?

Si vous aussi, comme Isabelle, vous souhaitez partager des moments de votre grossesse, de votre allaitement, des moments de votre vie de maman finalement, n’hésitez pas à nous contacter.

Partager ce post

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant